Sécheresse – Arrêté préfectoral sécheresse du 24 avril 2023

Madame la préfète a réuni le comité de la ressource en eau, ce jeudi 20 avril, afin de faire un point sur la situation hydrologique du département.

Le premier trimestre a vu des précipitations largement en dessous de la normale, les premières semaines d’avril s’inscrivent dans cette même trajectoire déficitaire. Les nappes sont à des niveaux relativement bas pour la saison et les débits des cours d’eau, en l’absence de pluies, restent très faibles sur la plupart des bassins du département. Certains cours d’eaux secondaires présentent déjà des assecs. Par ailleurs. Météo France n’annonce pas de pluies significatives pour les prochains jours alors que la campagne d’irrigation des cultures a débuté depuis 15 jours.

Compte tenu de l’ensemble des données recueillies, Mme la préfète du Gard a donc décidé, de :

  – de placer la zone Cèze aval en « CRISE » ;

  – de placer les zones Cèze amont, Hérault, Gardons amont, Gardon aval et Vidourle en « ALERTE RENFORCEE » ;

  – de maintenir le reste du département en « VIGILANCE ».

Cette situation est très préoccupante, notamment pour l’alimentation en eau potable de certaines communes et pour l’agriculture, en pleine période de semis. Elle nécessite aussi une vigilance supplémentaire vis-à-vis du risque feux de forêt, notamment en cas de reprise de vent fort.

Rappel des mesures liées aux seuils :

Sur les communes en situation de vigilance : il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée.

Sur les communes en situation d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour l’arrosage sont mises en place. Sont interdits l’irrigation agricole et des jardins potagers entre 10h00 et

18h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte). Pour l’arrosage domestique (pelouses, jardins d’agrément), des terrains de golf et des espaces sportifs (stades), l’interdiction s’étend entre 8h00 et 20h00.

Sur les communes en situation d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation agricole et l’arrosage des jardins potagers sont interdits entre 8h00 et 20h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau), et une nuit sur deux si l’eau est prélevée dans un cours d’eau ou dans sa nappe d’accompagnement.

Sur les communes en situation de crise, seuls sont autorisés l’abreuvement des animaux et les usages prioritaires de l’eau, concourants à l’alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces aquatiques, à la sécurité civile, et à la salubrité publique.

Des arrêtés de restriction d’usage de l’eau plus contraignants peuvent être pris par les maires concernés si la situation sur leur territoire le nécessite. La rédaction de ces actes est vivement recommandée sur les communes où des inquiétudes sont émises sur la continuité de l’alimentation en eau potable au cours de l’été.

Selon l’évolution de la situation, Mme la Préfète du Gard pourra être amenée à étendre les mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau.

Vous pouvez consulter ses informations sur le site PROPLUVIA :

https://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluviapublic

Arrêté préfectoral